Aller au contenu principal

Les points d'accès

Ce sont les points d'entrée vers le réseau RRF. Ils ont tous au moins une voie radio.

Un point d'accès doit utiliser SvxLink pour se connecter aux serveurs du RRF.
Il doit également avoir une partie radio (émission et réception) pour permettre l'accès aux stations radioamateurs que ce soit en fixe ou mobile, voire avec un portatif pour les stations proches. Cette partie radio peut être simplex, un relais ou un transpondeur.

Les points d'accès peuvent utiliser toutes les bandes pour laquelle la FM est permise.
Il existe déjà des points d'accès RRF sur 10 m (29 MHz), 6 m (50 MHz), 2 m (144-146 MHz), 70 cm (430-440 MHz) et même 23 cm (1.2 GHz).

Qui peut installer un point d'accès ?

Tout radioamateur peut installer un point d'accès en respectant la règlementation de son pays.

En ce qui concerne la France, il faut posséder une licence radioamateur.
Il faut aussi déclarer le point d'accès comme une station répétitrice et obtenir un indicatif en F1Z.. ou F5Z.. Une tolérance semble exister pour les hotspots (faible couverture radio) et les autres points d'accès dès lors qu'ils ne sont activés qu'en présence du responsable.
Les stations F0 ne sont pas autorisées à installer une station répétitrice. Pour les hotspots il semble qu'une tolérance puisse s'appliquer, à condition qu'il soit en VHF.

Les écouteurs, même s'ils sont invités à écouter le RRF, comme toute autre bande radio, ne peuvent pas installer de point d'accès, y compris les hotspots.

Point d'accès simplex

Un point d'accès simplex émet et reçoit alternativement sur la même fréquence.
C'est le point d'accès le plus simple à installer.

Point d'accès simplex
Point d'accès simplex

Le point d'accès simplex est soit en émission, soit en réception. Il ne peut pas faire les deux en même temps.
Il en résulte un inconvénient évident : lorsqu'une personne parle et émet vers le point d'accès, celui-ci étant en réception, une autre station ne pourra l'entendre que si elle est à portée de la station d'origine.

Ceci est particulièrement important pour les points d'accès simplex avec beaucoup de puissance ou avec une couverture étendue, car la probabilité de se trouver dans le cas de figure cité est bien plus grande.

De ce fait il faut être vigilant pour éviter les collisions.

Fonctionnement du point d'accès simplex

Pas de trafic sur le RRF

Lorsqu'il n'y a pas de trafic sur le RRF, le point d'accès est en réception.
Il attend qu'une émission se produise dans sa zone de couverture, sur sa fréquence et avec le bon ctcss.

Transmission provenant du RRF

Simplex Rx RRF
Simplex - Transmission provenant du RRF

Quelqu'un transmet sur le RRF.
Le point d'accès passe en émission sur sa fréquence.
Les récepteurs dans sa zone de couverture reçoivent la transmission.
Les utilisateurs A et B peuvent écouter le trafic.

Transmission provenant d'un utilisateur

Simplex A Tx
Simplex - Transmission provenant d'un utilisateur
A passe en émission. Le signal est reçu par le point d'accès. La conversation va être transmise vers le RRF via l'interface et l'Orange Pi. Le point d'accès est donc en réception. Il n'émet pas.

Parallèlement, si l'utilisateur B se trouve à portée de A, il pourra l'entendre et suivre la conversation "en direct".

Mais si B est trop loin il n'entendra pas A qui utilise le point d'accès, et risque de penser que la voie est libre.

C'est pour cela qu'il faut bien écouter les discussions avant de prendre le micro sur un point d'accès simplex.
C'est pour cela qu'il faut toujours indiquer à qui on repasse le micro, et attendre son tour calmement.

Si vous émettez alors qu'une autre station transmet déjà sur le point d'accès, au mieux vous ne serez pas entendu, au pire vous perturberez le QSO en cours.

C'est ce qui est expliqué dans le paragraphe suivant.

Transmission provenant de deux utilisateurs en même temps

On a déjà évoqué ce cas de figure dans le paragraphe précédent.

Si A et B émettent en même temps sur le point d'accès, c'est celui qui est reçu le plus fort qui sera retransmis sur le RRF.
Si les stations ont un niveau comparable, elle vont se perturber mutuellement et seront toutes les deux incompréhensibles.

Ce n'est pas parce que vous n'entendez rien que personne n'utilise le point d'accès.
On a vu précédemment que deux stations qui utilisent le même point d'accès simplex, ne peuvent pas s'entendre via celui-ci puisque quand l'un émet, le point d'accès est en réception (donc n'émet rien). Les deux stations ne pourront s'entendre que si elles s'entendent en direct.

C'est pour cette raison qu'il faut être vigilant quand on veut émettre sur la fréquence du points d'accès et écouter très attentivement pour s'assurer qu'il n'y a personne en train de parler.

Relai

Un relai émet et reçoit dans la même bande sur deux fréquences différentes.
Les deux fréquences sont relativement proches et nécessitent des duplexers, des filtres, souvent constitués de cavités résonnantes pour les isoler.
Par exemple, sur la bande des deux mètres, 144 MHz à 146 MHz, l'écart utilisé est de -600 kHz, ce qui signifie que pour une émission, disons, sur 145,700 MHz la réception se fera sur 145.100 MHz.

Il en est de même en UHF, avec des décalages de 1.6 MHz ou de 9.4 MHz.
Sur 10 m, 29 MHz, le décalage est de 100 kHz.

Relai
Relai

L'avantage du relai c'est qu'il transmet en même temps qu'il reçoit.

Transpondeur

Un transpondeur retransmet ce qu'il reçoit sur une bande, vers une autre bande.

Il y a plusieurs sortes de transpondeurs.

Le plus simple est composé d'un récepteur sur une bande et d'un émetteur sur une autre bande. Il se comporte alors un peu comme un relai mais avec l'entrée et la sortie sur deux bandes différentes.
Comparé au relai, cela présente l'intérêt d'être plus simple à concevoir, car il n'est pas nécessaire de disposer de filtres pointus, souvent à cavités dans le cas du relai.

Certains transpondeurs sont bidirectionnels. Ce qui entre sur une bande ressort sur l'autre et vice versa.

D'autres peuvent aussi être composés d'un relai sur une bande et d'un point d'accès simplex sur l'autre bande.